General Un topic Exprès pour # 10 : Cinema les sorties et ressorties

Discussion in 'France' started by RedLord, Oct 7, 2002.

  1. RedLord Force Ghost

    Member Since:
    Dec 3, 2000
    star 6
    Vu en retard Xmen First Class

    Plutot réussi pour raconter cette vieille histoire entre Erik et Charles. Il n'y a que Azazel et Riptide que je trouve raté et assez hors sujet.
  2. Oryx-I Force Ghost

    Member Since:
    Oct 2, 2000
    star 6
    J'ai pas du tout aimé First class. J'ai jamais pu digérer le fait que la fameuse amitié entre Magneto et Xavier ait en fait duré quinze jours à tout casser... [face_frustrated] Et je déteste le background absurde qu'ils ont inventé pour Mystique.

    En fait, les deux seules scènes que j'ai vraiment appréciées étaient les cameo de Hugh Jackman et de Rebecca Romijn. :cool:

    [IMG]

    [IMG]
  3. RedLord Force Ghost

    Member Since:
    Dec 3, 2000
    star 6
    Tu as raison sur ce point de la durée c'est un peu court.
    une petite ellipse aurait resolu cela en un tour de main en plus

    Pour Mystique.... je ne sais pas
    à la rigueur il me manque aussi un petit tour de Cain Marko

    quand à Becky j'ignorais à quoi elle ressemblait maintenant quand elle n'est pas en bleu.
    Last edited by RedLord, Sep 25, 2013
  4. Oryx-I Force Ghost

    Member Since:
    Oct 2, 2000
    star 6
    Elle avait des apparitions sous sa forme "humaine" dans X-men 2 et 3. Il est clair que le look de Jennifer Lawrence dans First class a été choisi pour qu'elle lui ressemble autant que possible.

    Mais bon voilà, Mystique était un de mes personnages préférés dans la trilogie, alors j'avais des attentes plutôt élevées sur ce qu'on ferait de son passé. Je ne l'imaginais pas un instant de la même génération que Xavier, alors ne parlons même pas du fait qu'elle soit sa sœur adoptive. o_O
    Résultat j'ai gardé un a priori négatif sur Jennifer Lawrence pendant quelques temps avant de commencer à l’apprécier dans d'autres films.
  5. Oryx-I Force Ghost

    Member Since:
    Oct 2, 2000
    star 6
    [IMG]

    Hier soir, je suis allé voir le nouveau film sur les aventures interplanétaires de Richard B. Riddick.

    Ben je regrette pas. C'était le meilleur des trois au final. Le film laisse toutefois un parfum de regret car, comme on pouvait le craindre au vue des bandes-annonces, il se contente par de trop nombreux aspects de n'être qu'un remake luxueux de Pitch Black. On a ici affaire à une œuvre un peu paradoxale. Tout y est meilleur que dans le premier volet : Vin Diesel est nettement plus à l'aise avec le personnage, la réalisation est beaucoup plus maîtrisée, les personnages secondaires plus funs dans leurs rapports avec Riddick, l'action, le cadre, les effets spéciaux, l'humour, le souffle épique... Plus que jamais, on sent une volonté de faire du pulp flamboyant avec l'univers de ce personnage et Riddick s'affirme pleinement comme un cousin de Conan et d'Elric, dont on suit ici une aventure parmi d'autres dans un environnement hostile. De ce point de vue là, la première partie est la plus réussie car c'est une pure histoire de survie sur une planète mal famée avec Riddick tout seul. C'est quelque chose que l'on n'avait pas vu jusque là dans ces films. Mais passée la première demi-heure, on rentre dans une dynamique qui - si elle est tout à fait plaisante - est malheureusement beaucoup plus familière. Le film joue la sécurité en reprenant les codes de Pitch Black parfois presque à la lettre. Et même si on jubile, on ne peut pas s'empêcher de se dire qu'on aurait aimé voir le cinéaste et sa muse aux gros biceps essayer de faire quelque chose de nouveau avec leur personnage phare.

    Cela dit, ne boudez pas votre plaisir. Des films de genre aussi cools et avec des influences pareilles, on en voit presque jamais. Alors si vous avez un tant soit peu apprécié les précédentes aventures de l'homme qui voit dans le noir, courrez voir celle-là. Nul doute que cela figurera en bonne place dans mon top 10 de l'année.
  6. Nwalme Jade Ex(patriated) RSA

    Member Since:
    Apr 13, 2000
    star 7
    Jennifer Lawrence est merveilleuse. Je préférerais mille fois la voir elle dans le prochain SW que cette dinde de Chloe Moretz.

    [IMG]
  7. Oryx-I Force Ghost

    Member Since:
    Oct 2, 2000
    star 6
    On va se retrouver avec Saoirse Ronan, et on sera tous les deux frustrés... ;)
  8. Oryx-I Force Ghost

    Member Since:
    Oct 2, 2000
    star 6
    Je continue mon petit blog ciné en évoquant mes deux films de la semaine dernière. Deux suites, qu'on pouvait attendre chacune pour ses propres raisons.

    [IMG]

    D'abord Insidious 2, qui méritait forcément un petit détour, ne serait-ce que parce que c'est de James Wan qui est un peu le prince du cinéma d'épouvante à l'heure qu'il est. Mais aussi parce que c'est la suite directe d'un de mes films préféré de ces dernières années.
    En même temps, on se méfiait un peu, du fait que ça sentait un peu la suite prévue par contrat et non par volonté artistique, et parce que James Wan avait sorti The Conjuring à la fin de l'été avant d'enchaîner très vite sur Insidious 2. Alors, même avec tout le talent du monde, il lui aurait été difficile de faire quelque chose d'excellent en si peu de temps.

    Résultat : ben le film est assez réussi, malgré un début un peu poussif. Il fait son boulot d'ambiance et de suspense avec quelques séquences très réussies. Chez un autre réalisateur, pour une autre franchise, j'aurais trouvé ça que c'était une bonne surprise et je l'aurais acheté avec plaisir en Blu-ray.
    Mais, en tant que suite d'Insidious, il ne m'a pas convaincu... [face_dunno]
    Pourquoi ? Parce qu'il se concentre uniquement sur une seule des deux grandes intrigues du premier film et oublie complètement la seconde qui était malheureusement la meilleure (le démon aux apparitions toujours mémorables), et que ce qu'il fait avec l'intrigue restante n'est pas toujours aussi inspiré qu'autrefois. En gros, on prend un fantôme sur lequel on ne savait rien du tout dans Insidious, et on essaie d'expliquer qui était cette personne de son vivant et pourquoi elle est devenue un esprit aussi dangereux. Et là, je crois que c'est l'erreur majeur à ne pas commettre. Les fantômes d'Insidious étaient flippants et différents de ceux qu'on voit habituellement parce qu'ils n'essayaient pas d'être compris des vivants. Ils étaient des parasites dangereux, une invasion insidieuse qui s'exprimait seulement par la folie et la violence. Chaque fois qu'on nous donnait un indice sur ce qu'ils avaient été, ça restait assez vague pour qu'on puisse imaginer tout seul s'ils avaient pu être normaux autrefois ou s'ils étaient des psychopathes de toute éternité.
    En retirant leur mystère, cette suite affaiblit l'impact d'Insidious. Aussi, je n'ai pas d'autre choix que de faire l'impasse dessus et de l'oublier.


    Ensuite il y a eu... Machete.

    [IMG]

    Honnêtement, j'avais été plutôt déçu par le premier. L'excellent gag de la fausse bande-annonce n'avait pas engendré un film aussi drôle et rythmé qu'on aurait pu l'espérer. Ça partait constamment dans le n'importe quoi, mais pas au bon sens du terme.

    La suite c'est un peu la même chose, avec de bien meilleures trouvailles pour faire passer la sauce cette fois. Quand on a un scénario fourre-tout dans lequel on met tout ce qui nous passe par la tête, il vaut mieux que les petits délires passagers soient inspirés. Il y a plusieurs éléments qui marchent très bien ici. Après un début pas plus emballant que ça, on finit par rencontrer le premier personnage qui assure vraiment le spectacle au même titre que Dany Trejo : un dictateur schizophrène qui passe de l'idéaliste fleure-bleu au fou dangereux aux moments les moins opportuns. Après ça, il y a un tueur à gages qui change régulièrement de visages, incarné par tout un tas de célébrités. Mais mon préféré c'est Mel Gibson en grand méchant de SF fan de Star wars.

    Bon, ça ne vole jamais très haut, et ça reste un Rodriguez très mineur. Mais, faute de voir arriver un nouveau Sin city, ça nous fait un peu passer le temps quoi...
  9. Oryx-I Force Ghost

    Member Since:
    Oct 2, 2000
    star 6
    Il m'est arrivé un truc marrant hier soir. J'étais sorti par aller voir Prisoners, le thriller avec Hugh Jackman et Jake Gillenhal. Mais, pour la première fois de ma vie, après un détour par les toilettes qui a dû me désorienter, je me suis trompé de salle et j'ai vu l'avant-première de Gravity à la place. :p

    J'étais pas chaud pour Gravity, je vous le dis franchement. Cuaron et moi c'est pas le grand amour. Et les critiques totalement délirantes sur son nouveau film n'ont pas franchement aidé à me le vendre. Au final, ça se regarde sans problème, mais ça n'a rien d'un chef d’œuvre. C'est une belle démo sur l'espace et une belle utilisation de la 3D. En version plus courte encore, ça serait une parfaite attraction pour le Futuroscope.
    Mais est-ce un excellent film ? Non.
    Au-delà de la réalisation très efficace, je n'ai pas cru aux personnages. On nous sort tout ce qu'on peut de pathos et de symbolisme pour essayer de nous faire comprendre qu'il y a de grandes vérités fondamentales qui sont en train de nous être exposées, mais plus les cinéastes en rajoutent et moins l'émotion prend. Finalement, on regarde ce petit conte spatial sur la survie en restant très extérieur à la chose.
    Si on ajoute à ça une utilisation pas très agréable de la musique (Kubrick assumait le silence dans l'espace en donnant quelque chose de puissant à sa bande-son, mais là c'est au mieux très cliché, au pire carrément désagréable par moment), un prétexte de base au scénario qui fait quand même assez honte quand on y pense (l'incident russe [face_plain]), une histoire qui semble n'exister que pour démontrer la loi de Murphy, et des moments malencontreux qui nous sortent complètement du film (la plupart impliquant George Clooney, qui n'est pas gâté par le script), ben on se dit que ce Gravity ne marquera pas les mémoires pour autre chose que ses effets spéciaux irréprochables et sa 3D nickel.

    Je n'ai pas de place pour lui dans mon top 10 de 2013. C'est la dure vérité.
    mackpol likes this.
  10. MARCOLAS FF France North CR - FanForce Logo Designer

    Chapter Rep
    Member Since:
    Apr 3, 2001
    star 6
    Si le Transperceneige mercredi prochain n'a pas sa place non plus, nous n'aurons plus rien à nous dire Oryx. L'histoire de Gravity est simple, ce n'est pas pour autant qu'elle est mauvaise.
    La mise en scène est démentielle et niveau immersion c'est autre chose que la plupart des films en 3D sorti jusque là. Fallait voir Elisa s'aggriper à son siège.

    Vu récemment :
    Thor 2, fortement sympathique à la Wolverine. C'est pas grandiose mais ça fonctionne pendant deux heures
    Voir Natalie Portman en vrai et échanger des sourires était tout autre chose.

    Le Vent se Lève, il faut tenter de vivre est un Miyazaki bien différent des précédents. Très centré sur l'humain, très japonais-contemplatif. Il contient une des plus belles histoires d'amour vue dans un film d'animation. J'ai pleuré à chaudes larmes.
  11. MARCOLAS FF France North CR - FanForce Logo Designer

    Chapter Rep
    Member Since:
    Apr 3, 2001
    star 6
    Si le Transperceneige mercredi prochain n'a pas sa place non plus, nous n'aurons plus rien à nous dire Oryx. L'histoire de Gravity est simple, ce n'est pas pour autant qu'elle est mauvaise.
    La mise en scène est démentielle et niveau immersion c'est autre chose que la plupart des films en 3D sorti jusque là. Fallait voir Elisa s'aggriper à son siège.

    Vu récemment :
    Thor 2, fortement sympathique à la Wolverine. C'est pas grandiose mais ça fonctionne pendant deux heures
    Voir Natalie Portman en vrai et échanger des sourires était tout autre chose.

    Le Vent se Lève, il faut tenter de vivre est un Miyazaki bien différent des précédents. Très centré sur l'humain, très japonais-contemplatif. Il contient une des plus belles histoires d'amour vue dans un film d'animation. J'ai pleuré à chaudes larmes.
  12. Oryx-I Force Ghost

    Member Since:
    Oct 2, 2000
    star 6
    Ben, j'aurais été vraiment enthousiaste si Gravity avait été à l'image de son excellent premier quart d'heure. Tout ce qui se passe jusqu'à l'incroyable chute du personnage de Sandra Bullock à travers l'espace est d'une parfaite efficacité et la réalisation est magistrale. A montrer dans les écoles de cinéma, vraiment.

    Mais ensuite... Ben, ça devient répétitif, tape à l’œil (au sens Cuaron du terme) et artificiel dans l'émotion. La blessure intérieure du personnage féminin est un cliché qui saborde le scénario là où, justement Marco, un peu de simplicité aurait amplement suffi. Quelqu'un qui veut survivre dans une situation intenable et qui va tout faire pour, on y croirait beaucoup plus qu'à un personnage qui se tape en plus un vécu digne d'un mauvais téléfilm (et qui n'aurait jamais été sélectionné par la NASA par dessus le marché o_O .
  13. Oryx-I Force Ghost

    Member Since:
    Oct 2, 2000
    star 6
    On est vraiment gâté pour les double posts en ce moment... :rolleyes:
    Last edited by Oryx-I, Oct 25, 2013
  14. RedLord Force Ghost

    Member Since:
    Dec 3, 2000
    star 6
    Ender y a des clients?
  15. mackpol Force Ghost

    Member Since:
    Aug 30, 2002
    star 4
    Bah peut être si je trouve un créneau pendant ce weekend avec fiston.
  16. RedLord Force Ghost

    Member Since:
    Dec 3, 2000
    star 6
    La Stratégie Ender Vu avec les garcons

    Une bonne surprise car ayant lu le livre j'etais un peu perplexe sur la possibilité d'adapter cela (encore plus pour les ados)
    mackpol likes this.
  17. Oryx-I Force Ghost

    Member Since:
    Oct 2, 2000
    star 6
    Je n'avais pas lu le livre pour ma part et ça a plutôt bien fonctionné avec moi la Stratégie d'Ender. Je le range avec les bons films de science-fiction de cette année, en compagnie de Star trek, Riddick et After Earth. J'ai été assez plaisamment surpris par la manière dont le film nous fait nous identifier à ce gamin surdoué sans jamais tomber ni dans le pathos ni dans la badasserie gratuite. Ender est un des meilleurs héros adolescents que j'ai vues dans un film de genre et il porte vraiment l'histoire sur ses épaules. Félicitation à l'acteur et à un script écrit avec beaucoup de goût. Ils ont réussi à me faire croire à sa progression de marginal à officier sûr de lui, alors que ça aurait pu très facilement déraper...

    Pour l'intrigue générale, je sentais un peu venir la fin, mais ça n'a pas été un problème. Le film est allé beaucoup plus loin dans l'audace que je ne l'aurais cru. Devant un tel jusqu'au boutisme, on sent qu'on a affaire à une adaptation de livre, et non à un simple blockbuster surfant sur le succès des Hunger games. Une œuvre anti-militariste intelligente, comme je n'en avais pas vu en SF depuis Starship troopers. Je l'achèterai avec plaisir, et j'espère bien qu'on aura droit à une suite.
  18. RedLord Force Ghost

    Member Since:
    Dec 3, 2000
    star 6
    Tu devrais lire les livres également (choses que je n'ai pas conseillé à mes enfants car ils ne sont pas de leur age)
  19. Oryx-I Force Ghost

    Member Since:
    Oct 2, 2000
    star 6
    Ouais, je vais l'envisager.


    J'ai aussi vu le Transperceneige vendredi et j'ai été assez déçu. Le principe de base de cette petite révolution avec un leader "prolétaire" qui remonte un train titanesque pour aller prendre le contrôle de la locomotive est très cool, mais le traitement de l'intrigue verse régulièrement dans le n'importe quoi le plus absolu. Certains personnages secondaires ne sont pas fameux, notamment une Tilda Swinton en roue libre plus agaçante que Jar Jar Binks, et le réalisateur essaie régulièrement de donner dans le décalage pour créer le malaise, mais ça ne prend pas du tout. Je pense ici à une certaine scène de "Bonne année" qui tombe complètement à plat.
    C'est d'autant plus dommage qu'on entrevoit régulièrement un grand film qui se cache sous ce tas d'absurdités.

    Et je suis aussi plutôt déçu par About time de Richard Curtis. En tant que fan déclaré de Love actually, j'espérais qu'il nous donnerait quelque chose de rafraichissant avec sa nouvelle comédie romantique avec voyage dans le temps. Mais, au fur et à mesure du film, il est devenu évident que l'aspect surnaturel n'était qu'un gimmick, totalement sous-exploité dans l'intrigue. Je ne demandais rien de réaliste, vu le sujet, mais jamais je n'aurais imaginé que quelqu'un ayant un tel pouvoir s'en servirait aussi peu et aussi maladroitement.
    Hélas, même si le film est parfois touchant, les personnages me laissent une certaine impression d'artificialité. Pour un excellent Bill Nighy dans le rôle du père du héros, il faut se farcir une mère qu'on veut nous montrer distante et aimante à la fois, alors qu'elle est simplement antipathique, un oncle qu'on veut nous rendre attachant par son décalage, alors qu'on le perçoit simplement comme un autiste qui ne comprend rien à ce qui se passe, une sœur qu'il faudrait qu'on trouve adorable sous prétexte qu'elle se comporte à 25 ans comme si elle en avait encore 10. Et puis surtout, l'histoire d'amour centrale ne fonctionne pas vraiment, notamment parce que le personnage de Rachel Macdams (et aussi le héros, il faut bien l'admettre) n'est pas aussi craquant qu'on veut nous le faire croire. Sa fascination pour Kate Moss notamment n'aide pas du tout à la trouver cool.
    On regarde donc tout ça d'un œil un peu extérieur, appréciant le message très louable sur le fait d’apprécier la vie pour ce qu'elle est, mais regrettant presque à chaque scène que tout ça ne soit pas mieux troussé...
  20. Oryx-I Force Ghost

    Member Since:
    Oct 2, 2000
    star 6
    Et ce week-end, je suis allé voir Stallone et Schwarzy en prison dans Evasion. Le résultat c'est un film d'action lamda, dans la veine du tout venant des années 80, un peu comme si on voyait une version de Haute sécurité, largement améliorée par la présence de Schwarzenegger.
    Schwarzy qui, soit dit en passant, a tous les meilleurs moments du film qui lui sont quasiment dédiés, que se soit quand il s'amuse à chercher le directeur (joué par Jim Caviezel en mode parodie de bureaucrate sadique), ou quand il se met à délirer en allemand pour faire diversion.

    Bref, c'est distrayant mais très oubliable. On regrette de ne plus avoir sous la main des réalisateurs d'action inspirés pour transcender un peu tout ça.
    mackpol likes this.
  21. RedLord Force Ghost

    Member Since:
    Dec 3, 2000
    star 6
    Thor 2
    je trouve que ca marche beaucoup mieux que le premier grace à un adversaire beaucoup plus inspiré et un parti pris sur des morceaux de comédies plus digestes et Odin est à maturité et passe mieux egalement.
    Last edited by RedLord, Dec 1, 2013
    mackpol likes this.
  22. Oryx-I Force Ghost

    Member Since:
    Oct 2, 2000
    star 6
    Ah oui, tiens, j'avais oublié d'en parler de celui-là.

    Thor 2 passe effectivement un peu mieux que le premier, mais son démarrage est tout de même assez poussif. En fait, le film ne trouve son rythme qu'une fois que Loki est à nouveau partie prenante de l'intrigue. Non seulement le personnage est de loin le plus divertissant de la bande, mais en plus il fait du bien à tout ceux avec qui il interagit, à commencer par Thor lui-même.
    J'ai aussi bien aimé le final, qui se lâche bien comme il faut en terme de décors et nous offre un duel très cool. Je trouve par contre un peu dommage que les scènes post-générique ne soient pas du tout efficaces en termes de teasing. Je regrette fortement la phase 1 de Marvel qui ressemblait davantage à une montée en puissance, même pour des spectateurs qui ne sont pas plus fans de comics que ça.

    Enfin, hélas, le vrai problème du film, en dehors de son écriture très inégale, c'est que le personnage de Jane Foster est un véritable gâchis :_| . La pauvre Natalie n'a strictement rien à faire à part essayer de passer pour une scientifique alors qu'on ne lui donne que des répliques de midinette de 14 ans. L'histoire d'amour est donc encore moins convaincante qu'avant, ce qui n'est pas peu dire !


    Sinon, j'ai vu la suite des Hunger Games cette semaine et j'ai passé un très bon moment. Ça aurait été en tous points supérieur à l'original si on n'avait pas droit à un dernier acte franchement décevant. Faute d'un vrai final, on se tape un cliffhanger dont les enjeux sont très mal exposés, et qui laisse le spectateur sur sa faim. Ça m'a rappelé celui de Matrix 2, et ça n'est pas un compliment dans ma bouche. C'est d'autant plus frustrant que tout le reste fonctionne vraiment bien. Mais avec ce genre de fin, on retrouve le sentiment pénible qu'on pouvait ressentir à la fin du premier film, celui qui nous dit que même si l'auteur a voulu s'affranchir des codes de la littérature jeunesse, eh ben ils finissent par la rattraper d'une façon ou d'une autre, de sorte que rien de vraiment dramatique ne peut se produire.
    On verra à quel point le dernier volet compense cette impression, mais le fait qu'il soit coupé en deux à la Harry Potter/Twilight ne me met pas du tout en confiance...
  23. Twinnie Force Ghost

    Member Since:
    Jan 5, 2001
    star 5
    Je n'ai pas vu le film Hunger Games ; mais contrairement à Harry Potter, qui a été coupé par les scénaristes/producteurs/réalisateurs/que sais-je ; c'est le livre dont le film est issu qui se termine en cliffhanger. Bref, un bouquin décevant, quelque soit le talent des personnes qui l'adaptent au cinéma, fera forcément un film décevant...

    Peut-être HS, mais est-ce que quelqu'un a lu les BD Transperceneige ? La critique de Marc ne donne pas envie d'aller voir le film, mais peut-être que l'original est moins décousu... ?
  24. Oryx-I Force Ghost

    Member Since:
    Oct 2, 2000
    star 6
    Je sais pas ce que vaut la BD, mais vu le propos bien-pensant assez "français" du film, j'ai tendance à penser que ce genre de défaut devait déjà être présent dans l’œuvre originale. Avec peut-être moins de moments "what the ****", qui pourraient bien être la touche coréenne du film. Et encore, j'en jurerais pas...

    Et Marc a adoré le Transperceneige. C'est moi qui l'ai conspué...


    Quant aux Hunger games, je crois que, parfois, il faut un peu anticiper sur la suite de l'adaptation quand la fin d'un tome est trop abrupte, et je regrette qu'ils ne l'aient pas fait ici, histoire de nous donner au moins un commencement d'explication. Là, ça ressemble à un entracte d'un an... Je vois pas qui peut sortir satisfait de la salle.
  25. RedLord Force Ghost

    Member Since:
    Dec 3, 2000
    star 6
    La bd est tres ancienne, et puis ca fleure bon la compagnie des glaces et son ambiance 68arde
  26. Oryx-I Force Ghost

    Member Since:
    Oct 2, 2000
    star 6
    Alors le week-end dernier on jouait la carte de la rupture de ton en enchainant le remake de Carrie et la Reine des neiges version Disney...

    Et je dirais que les deux films m'ont laissé un peu la même impression de bâclage, malgré le fait que j'ai été correctement diverti dans les deux cas.

    Carrie, c'est malheureusement un film qui copie sans vergogne celui de Brian De Palma plutôt que de faire une nouvelle adaptation du roman, et il souffre inévitablement de la comparaison. En gros, c'est la même chose, mais avec un côté teen movie pour vendre ça au public djeuns. C'est jamais mauvais, mais c'est plat. Et tout est légèrement moins bon que dans l'original, à part peut-être un peu plus de nuances (j'ai bien dit "un peu") sur le personnage de la mère fanatique religieuse. Dans sa version Julianne Moore, elle se permet au moins de vagues moments de tendresse à l'égard de sa fille. Ça ajoute un peu d'humanité et de réalisme au personnage par rapport à la version Piper Laurie. Le problème, c'est qu'on y perd aussi un côté sulfureux, notamment dans une certaine scène avec des ciseaux, qui semble ici beaucoup moins dérangeante.
    Carrie elle-même est aussi un peu trop épargnée. Chloé Moretz s'en sort bien en adolescente complexée, mais elle est mal dirigée dans les scènes où elle doit utiliser ses pouvoirs et ça manque un peu de punch, et de transgression. Le sort de plusieurs personnages est adouci, ou bien clarifié de façon inutile et ça agace, forcément.
    Bref, un remake correct, mais inutile.

    La Reine des neiges, c'est un autre problème. Je ne parlerai même pas du travail d'adaptation du conte d'Andersen puisque, à part le fait qu'on a une reine qui contrôle le froid, l'histoire n'a absolument pas le moindre rapport. On a une galerie de personnages à la Disney, sympathique et pas mal trouvée (mention spéciale au bonhomme de neige), mais l'intrigue est faite de bric et de broc et ça se sent. L'enfance des deux héroïnes est introduite dans une séquence d'ouverture qui se veut lourde de sens, et qui tombe plutôt à plat parce qu'on ne comprend pas trop les motivations des gens. Et pour tous le reste du film, c'est ça à la puissance dix. Les personnages se baladent et tentent des trucs sans trop savoir ce qu'ils font. On a un twist qui aurait pu être réussi mais qui soulève trop d'incohérences scénaristiques pour bien passer, et une fin en forme de pirouette, assez forcée.
    J'ai entendu dire avant de voir le film que la BO était excellente, et là je ne comprends pas. Elle n'est ni mémorable, ni appropriée. Les premières notes du film sont un espèce de chant amérindien qui détonne complètement avec l'ambiance scandinave. Et après ça, les chansons surgissent sans vraiment d'annonce ou de mise en valeur. On a l'impression plus que jamais que les personnages sont dans une comédie musicale, et que ça les prend de façon aléatoire ; et non pas que les chansons mettent en valeur des moments clés de l'intrigue.
    Bilan : non seulement ce n'est pas du Disney digne du début des années 90 comme on me l'a vendu, mais ça n'arrive même pas à la cheville de Raiponce ou de la Princesse et la grenouille... Frustré, je suis.
  27. mackpol Force Ghost

    Member Since:
    Aug 30, 2002
    star 4
    Pour Carrie, malheureusement tu confirmes mes peurs. Et des moments de tendresse mère fille me semble mal placé, car si je ne me trompe pas, c'est l'absence de tendresse qui a rendu Carrie ce qu'elle était.