General Un topic Exprès pour # 10 : Cinema les sorties et ressorties

Discussion in 'France' started by RedLord, Oct 7, 2002.

  1. Oryx-I Force Ghost

    Member Since:
    Oct 2, 2000
    star 6
    Oui, mais il y a un certain point dans le dégoût pour son propre enfant qui me sort un peu de l'histoire, Mack. Je peux pas croire qu'une femme, si démente soit elle, puisse élever une fille sans jamais lui témoigner ne serait-ce qu'un semblant de tendresse une fois de temps en temps, au moins accidentellement. Ou alors on devrait avoir une désociabilisation encore plus grave que celle que subit Carrie. Elle ne pourrait même pas communiquer avec qui que ce soit, et encore moins accepter une invitation à un bal ; sans parler de s'y rendre et d'y prendre plaisir.
  2. MARCOLAS FF France North CR - FanForce Logo Designer

    Chapter Rep
    Member Since:
    Apr 3, 2001
    star 6
    Ah oui le Disney de cette année n'est pas très bon.

    Attention, si vous allez voir Smaug dans les prochains jours, c'est excellent.
  3. Oryx-I Force Ghost

    Member Since:
    Oct 2, 2000
    star 6
    Tant que Radagast est réduit à la portion congrue, ça devrait être bien meilleur.

    Mais je me suis laissé dire que le cliffhanger était hyper-abrupt, Marco. Du genre qui s'arrête en plein milieu de l'action, là où les films précédents finissaient toujours sur une pause dans l'intrigue.
    Sans même l'avoir vu, je me dis qu'ils auraient vraiment dû refermer complètement l'intrigue Smaug à la fin de ce film là au moins, histoire d'avoir bouclé quelque chose.
    Last edited by Oryx-I, Dec 12, 2013
  4. mackpol Force Ghost

    Member Since:
    Aug 30, 2002
    star 4
    Je vois ce que tu veux dire, du coup ce me donne bien envie de le relire pour vraiment voir comment la relation mère/fille est traité dans le bouquin.
  5. Oryx-I Force Ghost

    Member Since:
    Oct 2, 2000
    star 6
    Ça y est. je l'ai vu ce "Hobbit deuxième partie". Et............

    Le bilan est assez mitigé, malheureusement. Bien plus que sur le précédent volet. [face_waiting] Je comprends qu'il puisse plaire davantage dans la mesure où la dramaturgie est plus intense et les enjeux plus grands cette fois (ce qui est un peu normal vu qu'on traite de la deuxième moitié d'un roman), et les scènes d'actions sont hyper-généreuses en spectacle sans que ça ne soit jamais aussi cartoonesque que dans les tunnels des gobelins. Ouf.

    Mais alors en terme d'écriture, ça devient vraiment bâclé... Et là, je le dis autant du point de vue de l'adaptation du roman que de celui d'un film de fantasy original. Pour ce film là d'ailleurs, je serai prêt à jeter un œil à la version longue parce qu'on retrouve l'impression qu'on avait sur les versions courtes du Seigneur des anneaux avec des enchaînements assez abrupts qui ne laissent pas vraiment le temps au spectateur de passer d'une scène à l'autre. Sauf que cette fois, ça ne vient pas d'un matériau littéraire compliqué à adapter, mais plutôt de l'envie de Peter Jackson de broder à tout va et de créer des sous-intrigues pas franchement intéressantes, d'autant qu'elles ont presque toutes un goût de réchauffé par rapport à la trilogie précédente.

    Les aventures de Legolas et de Tauriel par exemple fournissent une ration de jolies bagarres mais n'apportent rien à l'intrigue principale. Les aventures de Bard et ses ennuis avec le Grima Langue-de-serpent local et son maître décadent, c'est pareil ! Quand on voit que pendant ce temps, Beorn est réduit à une simple apparition dont on se débarrasse le plus rapidement possible, ça laisse comme un arrière-goût déplaisant en bouche. Si c'est pour ne rien faire de ce personnage, autant le virer carrément comme Tom Bombadil. Sa séquence est ratée, et sans justification pour l'intrigue. Je ne suis même pas curieux de le voir revenir pour la bataille des Cinq armées.
    Même chose pour le prologue le plus mou qui soit, lequel n'est qu'un prétexte à recréer à l'identique une scène de la Communauté de l'anneau. On n'est même plus dans le fan-service là. On a l'impression de voir un espèce de revival qui ne fait que rallonger le film sans justification. Si l'intrigue Nécromancien avait été un peu mieux fichue et respectait davantage le livre, on aurait pu avoir à la place un prologue tout trouvé avec Gandalf rencontrant Thrain dans les geôles de Dol Gultur et récupérant le clé et la carte. Mais non, rien ne vaut une discussion plate sur des choses qu'on sait déjà !
    D'ailleurs tout ce qui touche au Nécromancien est terriblement peu imaginatif. C'est un peu comme s'il ne se passait que les évènements les moins intéressants possibles pour Gandalf. Son exploration de Dol Gultur manque de souffle et n'apprend rien au spectateur, son semblant d'affrontement avec le Nécromancien est expédié et ne nous donne qu'un visuel sympatoche sans jamais une seconde essayer de faire quelque chose de différent de ce qu'on a vu dans le Seigneur des anneaux. Ça aurait été l'occasion de donner une identité visuelle particulière au Nécromancien, d'en faire quelque chose de bien distinct de Sauron, une étape antérieure, avec d'autres serviteurs que des orcs pour le protéger. Pourquoi pas nous donner un aperçu de ces choses plus anciennes et plus répugnantes que les orcs qui hantent les profondeurs du monde et auxquels Gandalf faisait allusion dans la Communauté de l'anneau.

    Tout ça serait pardonnable si le film nous amenait à une conclusion satisfaisante, en bouclant joliment l'intrigue Smaug, et en nous proposant une suite spéciale Nécromancien/bataille des cinq armées, histoire de se centrer enfin sur un seul et même problème. Il ne faut pas y compter. Le dragon est toujours en vie à la fin du film. Et en guise de final, on doit se coltiner une interminable séquence d'action sans queue ni tête qui a pour effet de réduire Smaug à un monstre lambda de film d'horreur, complètement idiot et dépourvu de la moindre stratégie. Le pire c'est qu'il a des dizaines d'occasions d'en finir avec Bilbo et les nains, et qu'il ne les tue pas, pour une raison qui m'échappe encore totalement. Ça anéantie toute notion de danger, et pour ne rien arranger, ça réduit à presque rien la menace que représente Smaug pour la Terre du milieu. Quand il s'élance pour attaquer Esgaroth, on ne voit même pas le problème, car s'il n'a pas été fichu de se débarrasser de 9 nains et d'un hobbit qui courraient juste sous son nez, on voit mal ce qu'il pourrait faire à une ville entière.

    Bref, je ne vais pas retourner en salle pour le revoir celui-là et j'attendrai l'année prochaine pour regarder la version longue avant d'enchaîner avec la fin.
  6. mackpol Force Ghost

    Member Since:
    Aug 30, 2002
    star 4
    Star Trek Into Darkness

    Puisque je l'ai eu pour noël je l'ai vu hier et je suis obligé de dire que je l'ai bien aimé. J'avais deviné qui était le grand méchant avant qu'il révèle son identité, mais ce n'était pas trop dur quand tu connais un peu.

    Je vois ce qu'ils ont essayé de faire en inversant les rôles Kirk/Spock dans l'affaire, même si ce n'est pas totalement réussi à l'écran. Mon seule réticence est que l'histoire original ce passe a un moment où Kirk et Spock sont plus âgé et ont un long passé derrière eux donc le message d'amitié, le temps qui passe, la perte des êtres chers...... transmis par cette scène est autant plus poignant. La je trouve que les personnages, et leur amitié, un peu jeune encore pour traverser ce genre d'épreuve et en tirer les conclusions. Mais bon, après tout, ça n'est qu'un film.

    Je trouve aussi que cette incarnation de Spock est peut être un peu trop humain a mon goût, et Scott dit trop de gros mots :)

    Je n'ai pas lu les critiques sur ce film mais je suppose qu'il y en a qui ont crié au copie. Ça ne me gêne pas qu'ils ont repris cette histoire, le time line a changé certe, mais ca ne veut pas dire que leur vies ne peuvent pas être affecté par les mêmes personnages.

    Si non j'ai apprécié le scénario, pas parfait, mais on est obligé de suivre les dialogues pour comprendre ce qui ce passe, un peu plus cérébrale on va dire que beaucoup de films récents.
  7. Oryx-I Force Ghost

    Member Since:
    Oct 2, 2000
    star 6
    Allez, après une méditation intense, voici mon top 10 pour l'année 2013. Alors peut-être que c'est simplement un effet de ma carte illimitée qui m'a permis de voir beaucoup plus de films cette année, mais cette fois j'ai pas mal de films que je souhaiterais acheter en Blu-ray (c'est déjà fait pour beaucoup d'entre eux), ce qui m'a donc obligé à faire un peu de sélection. Y'a des années où je peinais à arriver à dix, mais là, j'ai peiné pour réduire à dix. Comme quoi...

    10) Le Hobbit – La Désolation de Smaug : je le mets en dix pour le mettre quelque part, car je suis encore loin d'être en paix avec ce film, qui tour à tour me ravie et me met hors de moi selon les scènes...
    9) La Stratégie Ender : celui-là je ne l'attendais pas du tout et j'ai vraiment passé un bon moment. Le personnage d'Ender m'aura marqué bien plus que n'importe quel héros adolescent depuis Harry Potter, tout en jouant sur un registre très différent.
    8) Prisonners : ce n'était pas l'héritier de Seven et du Silence des agneaux que nous vendraient les critiques, mais c'était un très bon thriller, le meilleur qu'on ait eu depuis quelques années en effet.
    7) Pacific rim : le divertissement servi cette année par Del Toro tenait pleinement ses promesses. C'est un spectacle à la hauteur, avec un univers sympa. S'ils veulent en faire une franchise, cela dit, il va falloir faire plus que ça et transcender un peu le cadre d'un simple affrontement robot contre monstres géants, parce qu'on en a déjà un peu fait le tour...
    6) Riddick : voilà précisément le genre de personnage badass qui manque à un film comme Pacific rim. Il est assez cool pour porter un film sur ses épaules, sans même avoir à changer de décor une seule fois. Un remake amélioré de Pitch black, ça fait quand même un très bon film, pulp juste comme il faut.
    5) Cloud atlas : l'expérimentation des Wachowski et de Tom Tykwer passe très près du statut de chef d’œuvre. Il ne lui manque qu'un peu de liant supplémentaire, ou du moins une clarification de ses enjeux cosmiques pour que le spectateur soit pleinement investi dans ce récit hyper-original.
    4) The Conjuring : le véritable dernier film d'horreur de James Wan c'est celui-là, pas Insidious 2. Il y a mis tout ce qui lui restait d'inventivité et d'atmosphère pour faire le parfait complément à Insidious. Jamais prévisible dans ses effets, jamais lourd. A montrer à tous les jeunes réalisateurs qui prétendent faire peur au cinéma.
    3) Les Misérables : Il arrive un moment dans la vie d'un homme où il réalise qu'il peut adorer une comédie musicale. Tout ce qu'il faut c'est qu'elle soit animée d'un grand souffle épique, et qu'elle assume à fond ses enjeux dramatiques, sans peur du kitch et sans tenir compte des modes hollywoodiennes. Les Misérables c'est une fresque épique comme on n'en fait plus au cinéma, et ça me fait apprécier des personnages que je trouvais totalement assommants sur les pages du roman.
    2) Star trek into darkness : Tout aussi réussi que le premier Star trek en version Abrams, celui nous montre que JJ sait tenir sa barque et qu'il peut tenir un film plus ambitieux malgré un grand nombre de personnages. Pour chipoter, on peut relever une légère confusion dans le dernier acte et une tendance à refaire les ultimes scènes du premier pour boucler la boucle. Mais on pardonne facilement devant l'énergie qui se dégage de l'ensemble du métrage, et on attend avec confiance de voir un Star wars - episode VII qui, s'il ne serait pas forcément un digne volet de la saga, sera au moins un digne film de science-fantasy.
    1) Django unchained : Tarantino est maintenant un de ces cinéastes dont on peut aller voir les films en toute confiance. Le niveau reste très très haut, voir au plus haut. Ce n'est pas forcément le film dont je me souviendrai avec le plus de tendresse cette année, mais c'est clairement le plus réussi. La manière dont les acteurs sont dirigés et la progression de l'intrigue est grandiose. Je ne cesserai jamais de jubiler devant la moindre scène où apparait Samuel Jackson, totalement méconnaissable. Le meilleur méchant de l'année, c'est lui.

    Et cette année, je retiendrai aussi : After earth, Hansel et Gretel, Monstres academy, Evil dead, Insaisissables, Hunger games – L'embrasement. Et surtout... surtout Dredd qui serait placé entre Riddick et Pacific rim s'il était sorti en salle car c'est une petite merveille de SF. Le vrai film Robocop qu'on aurait voulu voir cette année, ben il est sorti en DVD l'année dernière...
    En résumé, on nous avait promis de la SF à foison cette année et on en a eu ! J'ai 7 films dans ce genre à ajouter à ma collection, voire 8 en comptant les Hunger games. On verra si 2014 nous en apportera autant.

    Quand j'aurai un moment, il faudra que je fasse une liste des films qui méritent notre attention en salle l'année qui vient
  8. RedLord Force Ghost

    Member Since:
    Dec 3, 2000
    star 6
    Albator : Une belle revision esthetique sur une partition connue de Matsumoto. Un bon moment pour tous les 4.
  9. Twinnie Force Ghost

    Member Since:
    Jan 5, 2001
    star 5
    Question sur Riddick : j'ai beaucoup aimé Pitch Black, mais pas du tout Les chroniques de Riddick, qui partait dans tous les sens. En outre, ça faisait trop de SF pour moi, le dosage plus mesuré de SF dans Pitch Black était nettement suffisant.
    Le 3e film, il est plus proche duquel des deux premiers ? Pour savoir si ça vaut le coup d'acheter la VOD ou si j'attends la diffusion TV...

    Vu le dernier Disney, La reine des neiges. Le scénario, ben, c'est un Disney. Pas un des inoubliables, mais pas un des pires non plus.
    Les images, elles, sont vraiment superbes. Par contre, j'ai pas vu l'intérêt de la 3D... Pourvu que cette mode passe vite, entre le prix et le mal aux yeux pour rien, ça commence à devenir lourd, tous ces films qui l'utilisent mal :rolleyes:
    Last edited by Twinnie, Jan 6, 2014
  10. Oryx-I Force Ghost

    Member Since:
    Oct 2, 2000
    star 6
    Comme je l'ai dit, Twinnie, Riddick c'est clairement un remake de Pitch Black dans les grandes lignes. Tout est fait pour retrouver l'ambiance de ce film-là. Et si tu n'as pas aimé du tout les Chroniques de Riddick, tu n'auras qu'à te coltiner cinq minutes de film qui font le raccord avec l'intrigue, après quoi Riddick se retrouve de nouveau seul dans un milieu hostile. J'ai beaucoup aimé le film parce qu'il est simple et efficace justement. De la SF à l'ancienne, qui n'a aucune prétention philosophique, mais qui fonctionne très bien.
  11. RedLord Force Ghost

    Member Since:
    Dec 3, 2000
    star 6
    Bilbo c'est vraiment le pire des 5 films en terme de "je me torche avec le livre original"

    ca donne vraiment un condensé de tout ce que j'ai detesté dans les 4 autres et pas grand chose de memorable.

    Beorn Pauvre Beorn!!!!

    Tauriel et un nain :oops:

    Des scenes d'action interminables et sans enjeu
    Last edited by RedLord, Jan 11, 2014
  12. MARCOLAS FF France North CR - FanForce Logo Designer

    Chapter Rep
    Member Since:
    Apr 3, 2001
    star 6
    Mon Top 5 à moi :

    1. Pacific Rim
    2. Le Hobbit – La Désolation de Smaug
    3. Gravity
    4. Cloud Atlas
    5. Samsara
    Pire daube : Die Hard, Belle Journée pour Mourir
  13. mackpol Force Ghost

    Member Since:
    Aug 30, 2002
    star 4
    Comme d'hab je n'ai pas vu assez de films pour pouvoir faire un top 5.

    J'ai n'ai vu Star Trek into darkness que cette semaine car je l'ai eu en DVD, je suis entrain de regarder Cloud Atlas sur Netflix suédois et j'ai vu Pacific Rim au ciné (et je vais le revoir car je l'ai aussi eu en DVD)

    C'est assez maigre comme sélection.
  14. Oryx-I Force Ghost

    Member Since:
    Oct 2, 2000
    star 6
    Si tu passes en région parisienne un de ces jours, Mack, fais-moi signe. On s'enfermera pendant deux jours et on se fera un best of de l'année ciné. ;)


    Red, tu as on ne peut plus raison sur la Désolation de Smaug. C'est effectivement celui qui s'éloigne le plus de l'esprit de Tolkien non-seulement dans le déroulé narratif, mais aussi dans l'ambiance. Beorn est effectivement un gâchi total, et je ne peux qu'espérer que la version longue lui donnera au moins une scène intéressante quelque part, parce que là à part être moche, avoir un accent hongrois (o_O), et un background hollywoodien cliché à mort (Les orcs ont massacré toute ma famille ! J'ai une terrible blessure intérieure !), il n'a rien du tout à offrir au film.
    Mais au jeu de qui est le personnage qui tombe de plus haut, je pense que Smaug le demeuré (c'est le seul titre qu'il mérite après visionnage de ce film) reste l'offense la plus terrible. Visuellement, il avait pourtant toute la démesure qu'il fallait. Mais quand on en vient à avoir Thorin en équilibre sur sa gueule ouverte sans même que le dragon arrive à le blesser un tant soit peu, c'est carrément pathétique...
    Last edited by Oryx-I, Jan 14, 2014
  15. RedLord Force Ghost

    Member Since:
    Dec 3, 2000
    star 6

    Typique de ces plans qui n'ont un intérêt que visuel et qui affaiblissent le propos. (et plus encore le personnage de Smaug) Un dragon ca n'est pas un simple animal.

    Les wargs ne sont pas bien lotis non plus. Ce ne sont que des chevaux avec des dents. Pareil pour les araignées.
  16. mackpol Force Ghost

    Member Since:
    Aug 30, 2002
    star 4
    Enfermé pendant deux jours avec Oryx, mmm, intéressant comme proposition... ;) pour regarder des films bien entendu...
  17. Oryx-I Force Ghost

    Member Since:
    Oct 2, 2000
    star 6
    C'est le seul prétexte que je connais pour attirer des femmes chez moi...
    mackpol likes this.
  18. RedLord Force Ghost

    Member Since:
    Dec 3, 2000
    star 6
  19. Oryx-I Force Ghost

    Member Since:
    Oct 2, 2000
    star 6
    Oui, Red. Je sais qu'on peut aussi leur proposer de venir lire des comics à la maison... ;)
    mackpol likes this.
  20. RedLord Force Ghost

    Member Since:
    Dec 3, 2000
    star 6
    Non je pensais à toutes ces Nathalies que tu croises dans les rues et que tu ignores superbement.
    Last edited by RedLord, Jan 15, 2014
    mackpol likes this.
  21. Oryx-I Force Ghost

    Member Since:
    Oct 2, 2000
    star 6
    A mon âge de plus en plus respectable, les Natalies tiennent généralement un gamin par la main et en ont un autre dans une poussette. Et j'arrive plus à passer pour un étudiant en mettant ma casquette à l'envers et mon jean taille basse.

    Ma stratégie de séduction sera donc de tout miser sur l'écriture afin d'acquérir une notoriété suffisante pour pouvoir ratisser large. Après tout, même des politiques au physique ingrat arrivent à emballer...
  22. mackpol Force Ghost

    Member Since:
    Aug 30, 2002
    star 4
  23. Oryx-I Force Ghost

    Member Since:
    Oct 2, 2000
    star 6
    Hier soir, j'ai vu pour la première fois de ma vie True Romance, réalisé par Tony Scott, et écrit par Quentin Tarantino. Et j'ai trouvé ça extrêmement sympathique, un film rafraichissant et original, avec un casting impressionnant et quelques scènes très mémorables. Là, je pense en particulier à une confrontation verbale entre Christopher Walken et Dennis Hopper qui est une des meilleurs scènes de tension écrites par Tarantino. Je ne vais pas l'oublier de sitôt celle-là...
  24. RedLord Force Ghost

    Member Since:
    Dec 3, 2000
    star 6
    Le vent se lève

    Un beau film empreint de nostalgie pour finir une filmographie avec cohérence.

    Le vent se lève! Il faut tenter de vivre.
  25. Oryx-I Force Ghost

    Member Since:
    Oct 2, 2000
    star 6
    Le Vent se lève c'est très beau, et c'est un film qui m'aura touché, mais j'en ressors quand même assez amer. Le message semble être que les rêveurs ne gagnent pas face aux réalités du monde. C'est glauque comme constat final après une telle carrière de rêveur, monsieur Miyazaki. Il aurait été plus salutaire de terminer sur la naïveté et la fraicheur de Ponyo, je pense.
    mackpol likes this.